nyroBlog
Bannière NyroBlog, par .chonchon
Image par .chonchon - ?

Tag : MySQL


Petit bilan après 2 mois à LA

Histoire de ma vie de tous les jours à Los Angeles pendant mon stage.

Voilà maintenant 2 mois et demi que je suis à Los Angeles. Petit bilan de ce que j'ai appris, ce que je fais chez Fluidesign, et comment se passe ma vie de tous les jours ici.

Le travail
Arrivée tous les jours vers les 8h30 pour commencer à 9h00. Ca me permet de lire mes mails et mes RSS tranquillement le matin. Je suis très souvent le premier au bureau, me demandant même des fois si à 9h et quelques, alors que personne n'est là, si ce n'est pas un jour férié ou si ce n'est pas dimanche. Je travaille sur mon portable, et ça m'arrange bien pour justement rester sur MSN et lire mes mails tout au long de la journée. Pas forcément le meilleur moyen pour être productif...

On me donne du travail par AIM (c'est le standard en messagerie instantanée ici) ou par mail, on me demande combien de temps il me faudrait pour faire telles ou telles choses sur un site. J'avoue que c'est un peu dur de donne précisément, surtout que ce n'est pas souvent sur du PHP pur et dur, mais souvent sur des modifs HTML/CSS, quelques fois du JavaScript. D'autant plus que j'ai l'impression que je suis moins productif ici que lorsque je travaille chez moi. J'ai l'impression de mettre 10 ans pour faire un truc tout simple.

Durant les 2 dernières semaines, je ne faisais pas grand chose, il n'y avais pas de travail pour moi. C'est pour cela que j'ai pu me culturer sur le PHP et les design pattern.

Les projets
On me l'a indiqué plusieurs fois, l'entreprise signe des closes de confidentialité avec le client. C'est pourquoi je ne vous parlerai pas des projets sur lesquels je travaille actuellement, mais sur ceux qui sont en ligne, et donc visible par tout le monde.

GameWorks
Gameworks a été l'un des premiers projets sur lequel on m'a laissé travaillé seul pour des modifs HTML/CSS sur différentes pages du site. Je n'ai jamais bien compris ce qu'était réellement GameWorks. Si j'ai bien compris, ils organisent des repas/jeux/party pour des amis entreprises. Le tout est en lien étroit avec Sega. Les pages en particulier. J'ai fait aussi quelques petits changements minimes dans l'administration et je travaille encore dessus pour l'ajout de nouvelles pages événementielles.

Kayne
Kayne est un autre site sur lequel j'ai fait et je ferai encore des modifications HTML. Le client émet des rapports au format PDF, avec de jolis graphiques parlant de la bourse. Le soucis, c'est qu'il y a parfois des graphiques à modifier sous Illustrator/Photoshop, et que le client est très exigeant. Alors comme ce n'est pas ma tasse de thé, j'ai mis beaucoup de temps pour faire ma 1ère page. Mais une fois qu'on a pris la main, ça va vite. Et avant de publier une page, il faut d'abord la faire valider par quelqu'un d'autre de la boîte, puis par le client, et seulement si tout est ok elle passe en ligne...

First Annoucement
First Annoucement a été le premier projet où j'ai vraiment fait de la programmation PHP et où j'ai pu m'amuser avec du javascript. Le site permet aux futurs parents de préparer leur faire-part électronique en choisissant un thème, renseignant les destinataires depuis leur Outlook, Messagerie (AIM, MSN, Google ou Yahoo!) fichier CSV ou simplement par un champ texte. On peu aussi préparé le nom des parents et celui du bébé pour gagner du temps. Une fois le bébé arrivé, les parents renseignent la date et l'heure de naissance, le poids, la taille, ajouter des photos, peuvent modifier leur message et répandre la bonne nouvelle : Spread the news.
Là où je suis intervenu (car le site existait déjà) a été pour modifier la navigation, remanier les vérifications javascript pour faire de belles erreurs dans un div et non une alerte javascript. Mais le plus intéressant (et le plus long...) a été le fonction de Crop des images. j'ai utilisé ce script basé sur scriptaculous qui fonctionnent très bien. J'ai du mettre le nez dans le code pour modifier quelques petites choses : l'affichage des outils de resize différents et uniquement dans les coins. Et puis j'avais un autre problème lorsqu'on rechargeait une nouvelle image. J'y ai passé beaucoup de temps pour au final avoir un outil qui fonctionne bien. Une fois les nouveaux parents content de leur crop, ils enregistrent la nouvelle image. Là je passe par une petite requête AJAX pour envoyer les coordonnées du crop, et mon script PHP fait le reste. Bref, un site sympa, qui m'a demandé beaucoup de temps car de nombreux problèmes sont apparus pour la compatibilité avec Safari ou IE (6 ou 7...)

Voilà, 3 sites sur lesquels j'ai travaillé. Il y en a d'autres, mais non significatifs ou encore moins intéressant (Kayne est à la limite d'ailleurs...).

Mes progrès
Je suis à Los Angeles. Les gens ici parlent anglais. Etonnant, non ? Ce qui induis donc que je dois parler et comprendre l'anglais. Là où ça se corse, c'est quand on sait le piètre niveau que j'avais. Que j'avais. Car en 2 mois, j'ai progressé. Pas de la façon dont je pensais, mais j'ai progressé.

Comme je l'ai dit plus haut, j'échange énormément avec mes collègues par mail ou AIM. Il m'arrive de contacter mon voisin de bureau par AIM... Mon anglais écrit et mon écriture ont donc très largement progressé. J'avoue que j'ai toujours mon petit dictionnaire MédiaDico de lancer pour les petits mots dont je ne saisi pas exactement le sens et qui me paraissent important. Mais plusieurs personnes me l'ont dit, mon anglais écrit est bon. Je mets en signature de chaque mail interne un petit mot pour me demander de me corriger. Ce que les gens font quelques fois. Il ne faut d'ailleurs surtout pas hésiter à demander une telle correction : je pense que c'est le meilleur moyen de progresser rapidement et efficacement.

L'anglais parlé maintenant. Au niveau de l'oreille anglais, j'ai là aussi énormément progressé. Le collègue avec qui j'échange principalement parle extrêmement vite (même les autres collègues le disent) et parfois un peu dans sa barbe. La première fois que j'ai échangé avec lui a été très difficile à comprendre. J'ai dû lui demander de répéter plusieurs fois, lui faisant un effort de prononciation et de reformulation. Mais ce fait m'est très bénéfique. Mon oreille s'améliore, et je distingue maintenant beaucoup mieux les mots dans les phrases, entendant ces petits bouts de mots non accentués que nous autres français avont tant de mal à détecter la présence. Je m'en suis rendu compte en écoutant ma musique. Avant, je ne comprenais que les refrains car ils revenaient souvent et j'avais donc le temps de les assimilé. Maintenant, je comprends beaucoup plus de mots. Pour la compréhension du sens, c'est encore autre chose. Je comprends le sens des phrases beaucoup plus facilement qu'avant sans pour autant comprendre le sens de chaque mot. Ce qui fait que par un mécanisme de rétroaction, je comprends le sens des mots que je ne comprenais pas avant, et donc je progresse encore d'avantage (vous suivez là ?). Bref, je progresse.

Mon expression orale maintenant. c'est là que je n'ai pas progressé autant que je ne l'espérais. Au travail, je ne parle pas beaucoup. Lorsque je dois m'exprimer, je ne le fait pas en tout aisance et je cherche encore mes mots, trop souvent. Les structures des phrases, les petites erreurs scolaires qu'on fait souvent s'amenuisent de jours en jours, mais je ne parle pas assez pour que cela soit absolument significatif. Je parle plus avec mes collocs, qui ont eux des accents (l'un d'origine portoricaine, l'autre indonésien).

Mes progrès sont là, je les ressens. Ils ne vont pas s'arrêter là, j'en suis sûr. Ce petit bilan personnel m'aide d'ailleurs à m'en rendre compte un peu plus.

La vie de tous les jours
Tout simplement une journée type de travail :
Levé vers 7h30/7h45, douche, 2/3 cookies si la faim se fait ressentir, départ de l'appartement. C'est parti pour 10/15 minutes de marche pour rejoindre Wilshire Boulevard et mon arrêt de bus. Parfois je prends des rollers prêtés par mon colloc pour aller plus vite. C'est un faux plat descendant, donc ça va tout seul.
Le bus que j'utilise n'est pas le plus rapide. Il y en a un autre un peu plus cher qui s'arrête moins. L'avantage en temps n'étant que très minime, je continue de prendre cette compagnie. De plus, les bus ne sont pas bondés comparés à l'autre.
Arrivé au bureau vers 8h30 (ou plus tard selon le bus), installation de mon ordi, remplissage du 1er vers d'eau à la fontaine. Les collègues arrivent doucement. Certains jours je vais à la boulangerie française Amandine (c'est le nom de la boulangerie, pas de la boulangère...) tenu par des asiatiques qui font de bons croissants. Un petit croissant au chocolat par ci, un autre aux amandes ET chocolat par là et tout se passe bien. Et c'est gratuit ! Ceci car fluidesign est en train de faire leur site. Je ne sais pas trop quel marché ils ont, mais on ne va pas s'en plaindre !
La journée commence après lecture de mes mails et RSS (un heure, voir plus...). Je continue le travail inachevé de la veille ou bien regarde ce qu'il y a à faire, demande si quelqu'un a du travail pour moi etc... Et je fais mon travail, comme tout stagiaire qui se respecte. Si j'ai besoin je demande à mon collègue qui est une bête en HTML / CSS.
Le midi, c'est repas sur place préparé la veille ou Fast food avec les collègues, selon les envies. L'avantage ici c'est qu'il y a 10 000 sortes de fast food différents. J'essaie d'en tester un maximum.
La journée passe vite, voyant défilé beaucoup de ligne HTML, CSS, JavaScript ou PHP, toujours avec de la musique dans les oreilles issues de webradios diverses.
Arrivée vers les 18h00, je commence à fermer mes applications une à une, pour souvent partir vers les 18h15 et prendre le bus pour rentrer. Il arrive souvent que Wilshire soit blindé à cette heure là, merci mon téléphone et la musique pour me faire patienter. Arrivée à mon arrêt, c'est reparti pour les 10/15 minutes de marche.
Rentré dans l'appart, un des collocs est là à faire son heure de vélo ou porté de poids. Repas du soir devant la télé, puis la soirée sera faite d'ordi ou de télé.
Couché vers les 23h00.

Demain sera pareil qu'aujourd'hui, en différent...

PhpMyVisites prépare sa future version : Piwik

PhpMyVisitesUn petit tour sur le site le site de PhpMyVisites dont je vous ai déjà parlé et je découvre qu'ils ont une beta sous le coude qui promet. En effet, la prochaine version (2.3) incluera une carte de chaleur de vos pages.

Mais qu'est-ce qu'une carte de chaleur ?
C'est tout simplement votre page, sur laquelle on va ajouter un calque pour vous montrer où les utilisateurs ont cliqué. Bien sûr, les endroits les plus cliqués auront des couleurs plus fortes afin de bien faire la différence, à la façon des lunettes qui montre la présence de chaleur dans les James Bond et autres du genre...
Cette nouvelle fonctionnalité utilise en fait ClikHeat Labsmedia, un autre projet open source sur sourceforge.
Exemple du site :
PhpMyVisites ClickHeat

Bon super, c'est tout ?

Non ! la suite devient un peu plus intéressante. En effet, cette fonctionnalité est sympa, mais sans doute pas celle que vous voulez. PhpMyVisites à penser à vous et vous écoute par le biais de feedback2.0. Après une brève inscription, vous pourrez proposer votre propre amélioration pour PhpMyVisites. Puis les gens vont voter pour celle-ci et si elle est beaucoup demander (et réalisable), elle sera sûrement implantée dans la prochaine version. Et bien sûr, vous pouvez voter pour les autres souhaits. A noter qu'il est demander de rédiger dans la langue de Shakespeare.

Alors à vos souris pour voter, et vos claviers si vous avez d'autres idées !

Enfin, en descendant tout en bas de la page d'accueil, je découvre une ligne, toute petite, mais très intéressante :

Piwik: le futur de phpMyVisites, actuellement en plein developpement (pour plus d'informations contactez nous!)

Un clic sur le lien, et en effet, c'est vraiment en plein développement ! La page n'est pas très agréable à l'oeil, mais l'intérêt n'est pas là. Un petit tour sur la démonstration en ligne pour se rendre compte des améliorations :

  • Tout les changements de page se font en Ajax (avec le fabuleux jQuery) : un gain de temps énorme.
  • Les graphiques sont maintenant en Flash pour afficher plus d'infos au survol. Encore pas mal de bugs d'affichages à ce niveau là
  • Ces graphiques affiches le code HTML pour l'inclure directement dans vos pages et ainsi montrer vos stats en live. Les inclure dans votre netvibes sera donc facile !
  • Un nouvel affichage apparaît : par nuage de tags (tagcloud). Intéressant pour les mots-clé des moteurs de recherche.
  • Export au format XML, JSON, CSV et PHP de toutes les données. Simple affichage du contenu pour le moment, sans doute un téléchargement proposé par la suite.

Vivement que cette version voit le jour. Je vais envoyer un mail pour voir s'ils ont besoin de développeur PHP, on verra bien ce que ça peut donner !

PHP : un système de cache très simple et efficace

Lorsqu'on doit lister des éléments provenant d'une base de données avec énormément de liaisons dans la requête, le traitement prend quelques secondes et le serveur en prend un coup à chaque affichage de page.

Pour palier à ça, il faut mettre en place un système de cache des pages de listing.

Un système de cache consiste en l'enregistrement de la page une fois totalement traitée (donc ce qu'on affiche, le code HTML final) puis à le ressortir lors de l'appel suivant de la même page. Bien sûr, dans tout bon système de cache, on peut spécifier la durée de vie de ce cache (1 heure par exemple) pour qu'il soit effacé au delà et remplacé par un nouveau.

Avec ceci, on gagne donc en ressource serveur (beaucoup moins de connexions vers le serveur MySQL) mais les pages affichées ne sont pas synchronisées à l'instant T, on a 1 heure maximum de décalage. Même si ce n'est pas énorme, ce peut être handicapant dans certains cas, il faut le garder à l'esprit.

Pour un site que j'ai mis en ligne samedi dernier, qui utilise jusqu'à 11 tables dans ses listings, j'ai dû mettre en place un tel système pour gagner en temps d'affichage. L'avantage est que les listings changent une ou deux fois par jour au grand maximum, pas du tout pour la plupart. Le temps du cache est donc pour l'instant d'une heure, mais il est possible que je le monte à 2 voir 3 heures.

Pour mettre en place un tel système, j'ai regardé s'il n'existait pas un bout de code ou une classe sous licence GPL prête à l'emploi. Après quelques googlisations, j'ai trouvé mon bonheur.

Un petit tour dans le code pour changer le dossier d'enregistrement du cache afin de le rendre inaccessible depuis le site, et pour voir comment il générait ses noms de cache.

Il utilise simplement l'URL de la page demandée, y ajoute tous les paramètres donnés en GET et en fait le MD5 (pour avoir toujours la même longueur de nom fichier et pas de problèmes avec des caractères spéciaux) et y donne l'extension .cache.

Le gros plus de cette classe, c'est qu'elle permet de mettre en cache la page PHP zone par zone. On peut ainsi imaginer une page avec une partie sans cache (le menu avec les infos de connexion par exemple), une partie avec un cache d'une heure (un listing qui change assez souvent) et une partie avec un cache d'une journée (un classement journalier par exemple).

De plus, si vous voulez forcer la reconstruction du cache, il suffit de mettre le paramètre rebuild en GET dans l'URL de la page.

Une classe à ajouter à votre librairie de toute urgence ! (et le site dans vos favoris...)


Modification de décembre 2010

Comme le fichier n'est plus accessible depuis le lien donné plus haut, voici le fichier que j'avais gardé dans mes archives.

WikiJournal est en ligne

Wiki JournalSur certains projets, on s'investit tellement qu'on a envie qu'ils marchent.
Bien sûr, on passe par des phases de doutes, on ne sait pas trop si ça va marcher, on ne sait plus. Mais on fait quand même.

Ce projet est une commande de La Communication Directe, qui m'a trouvé sur google au mois de décembre dernier. Il m'a fourni un cahier des charges que j'ai lu et annoté pendant un week-end à Lyon. Retour sur Besançon pour lui faire un devis. J'étais en concurrence avec 2 autres entreprises (pas des freelance) : j'étais plus cher et plus long. J'ai eu le contrat car j'avais donné la sensation de maîtriser plus ses attentes que les autres. En effet, je travaillais déjà (et je travaille toujours) sur la refonte d'un site du même genre.

Parlons un peu du projet à proprement parlé : WikiJournal est un site national désireux d'être proche de vous. Pour cela, tous les contenus sont localisés par régions, départements et 'pays'; on peut consulter le site au niveau national ou bien au niveau de chaque région. C'est la vision du client. Dans ce journal, on y trouve des articles présentant les régions, ce qu'on peut y faire, etc... Il y a aussi des petites annonces gratuites pour vendre ou acheter ce que vous voulez, un agenda local pur annoncer vos manifestations ou trouver de quoi faire ce week-end et un annuaire professionnel pour trouver votre plombier.

Dans chaque partie, vous pouvez soit consulter les ajouts effectués par les utilisateurs par catégories et/ou par localisations, mais aussi en ajouter par des formulaires qui sont à la fois simples, concis et faciles d'utilisation. Tous les ajouts et modifications doivent être validés pour apparaître sur le site.
Pour ce faire, le client dispose d'une administration protégée, dont j'ai fait le graphisme depuis un design récupéré sur OSW. Voici le résultat :
Administration WikiJournal
Ici pour les petites annonces. Evidemment, il n'y en a pas beaucoup, le site vient tout juste d'être lancé.
Comme à mon habitude, j'utilise TinyMCE (que j'affectionne particulièrement) dans l'administration pour gérer des pages fixes du site, ou le contenu des articles.

Il y a beaucoup d'Ajax dans le site. Par exemple, pour recharger les liste déroulantes lorsqu'on sélectionne une nouvelle localisation. Ce n'est pas la première fois que j'en fait, mais c'est le premier projet où il y en a autant.

Un gros travail a été fait pour optimiser le référencement. Si vous regarder les URLS des pages de résultats, vous verrez par exemple ceci :
http://www.wikijournal.fr/articles,r11,Midi_Pyrenees.html
http://www.wikijournal.fr/articles,r16,Provence_Alpes_Cote_d_Azur.html
On ne sait pas encore trop ce que va donner cet URL Rewriting, mais c'est toujours plus beau que des paramétres passé en GET. Bien sûr, un travail similaire a été fait sur les titres des pages, qui reprennent à peu près le même principe.

De plus, tous les formulaires d'ajout de données (ou de contact) utilise un captcha fait maison pour éviter tout pourrisage par des robots malveillant. En voici un exemple :
Captcha

Et où gagne-t-il de l'argent ?
Il mise tout sur 2 choses :

  • Les Google Ads qui sont présentes un peu partout, plus ou moins dominantes. Personnelement, je les trouve pas vraiment envahissante.
  • Les bandeaux publicitaires, qu'il n'est pas encore possible d'acheter; ce sera possible un peu plus tard, quand le site aura grandi. Lorsqu'on achète un bandeau, la personne désirant affichée sa pub pourra sélectionné la partie du site, la catégorie de la partie, mais aussi la localisation où il veut afficher sa pub. Ainsi, il peut cibler ces affichages et avoir un retour sur les clics plus intéressants

J'ai aussi mis en place PhpMyVisites pour qu'il puisse suivre ses visite au jour le jour. Il commence déjà à regarder quelles recherches tapent les visiteurs qui arrivent son site, et à le paramétrer pour ne pas se prendre en compte dans les stats. Cet outil est vraiment adaptéà n'importe qui !

Backup d'une base de donnée MySQL

Quand on veut faire une sauvegarde d'une base de donnée MySQL, il n'y a pas 36 solutions.

Soit on prend son courage à 2 mains et on décide de se faire un script de backup manuellement. C'est long, et on est pas à l'abri d'oublier quelque chose, si on ajoute des tables par la suite.

Soit on se dit qu'une base de données, ce n'est que des fichiers et on décide de sauvegarder dans un tar gzippé le dossier contenant ces fichiers. Pour les remettre, c'est moins évident.

Soit on cherche un peu dans la doc MySQL et dans les commandes Bash commençant par mysql, et on découvre des choses toutes faites, qui, en une ligne, nous permettent de faire la sauvegarde de toute une base, voir de plusieurs.

Vous l'attendez tous, voici la ligne de commande :

mysqldump --user=LOGIN --password=PASSE --add-drop-table NOMBASE

Cette commande vous écrit toutes les requêtes MySQL à exécuter pour retrouver votre base de données. Le --add-drop-table permet d'ajouter les instructions de suppression de tables, si elles existent.

Là, je vous ai donné pour ne sauvegarder qu'une seule base. Pour en sauvegarder plusieurs, il faut remplacer NOMBASE par --databases NOMBASE1 NOMBASE2 NOMBASE3.

Pour sauvegarder toutes les bases de données, il faut remplacer NOMBASE par --all-databases.

Bon avec tout ça, vous allez avoir toutes les requêtes qui vont défiler sur votre écran. Pas très pratique pour restaurer... Un simple pipe vers un fichier pour sauvegarder le tout et le tour est joué :

mysqldump --user=LOGIN --password=PASSE --add-drop-table NOMBASE > FICHIER.sql

Enfin, pour restaurer, vous pouvez utiliser la technique que je vous ai déjà donné pour les grosses requêtes MySQL.