nyroBlog
Bannière NyroBlog, par FB
Image par FB - ?

Tag : Linux


Howto: Transfer a website

When I wrote this post in French, I just transfered 2 of my website.

Before I started to do it, I looked for an howto like this one to be sure to forget nothing. As I didn't find it, I'm writing it for the others!

Introduction

To be sure everybody understand what we're talking about here, let me explain the problem.
When we want publish a website, we need 2 things: a domain name and a server. The server contains all the websites files (HTML, PHP, Images, etc...)

The domain name is the URL you use to access to our website; nyrodev.info for mu blog for example. This domain name should redirect your visitor to your server to access the files. Your server is reachable through an IP address. The link between your domain name et the IP address is done with the DNS. DNS are online computers which everybody can ask to know the IP address related to a domain name.

The server is here to stock your files. It's basically a computer with some special softwares. A server can contains multiple websites. That mean more than 1 domain name can point to the same server. The choice of the right files in the server will be done via many softwares well parametered for each website. I won't speak about this part here. Most of time the dedicated server provided administration tools to configure automatically every software during the website creation.

My goal is to change the server. I have to transfer the files (images, pages html, etc...), the eventual database and more. At the end, we'll change the IP address where point the domain name to use the new server.

Next you'll see some actions to do that in the good order to don't have problems, by loosing at least at visitors during the transfer time.

In the next of this post:
  • domain.com: The domain name to transfer
  • Server A: old server, where the website is at the beginning
  • Server B: new server

1. Prepare the Basics

The first step of this transfer is to prepare the server B to receive the new website. Create in your administration to get some disk space to receive your files. You can give him directly domain.com to save time. Don't forget to set the mail parameters, FTP, etc... It doesn't cause any troubles[1] as domain.com still points on the old server.

Then you can create the email and email alias that you have on the server A to don't lose any email. Regarding the databases, create them without the tables. This will be done in an other part.

2. File Transfer

For now we can transfer the static files. Don't transfer now the uploaded or dynamic files because the current website is still available in the old server, and some upload can still occurs.

If you have a SSH access on the server A, why don't create a tar.gz archive to group all the files in one compressed, to gain some time?
Go to the directory containing your files, and to create the archive:
tar cvzf DIRECTORY.tar.gz DIRECTORY
Retrieve the file by FTP and send it to the server B, where you should also have a SSH access. In the directory where you uploaded this archive, decompress the file:
tar xvzf DIRECTORY.tar.gz
These files will probably contains some database configurations, .htaccess files with absolute path, etc... Many configurations which will be probably different in the new server. Edit them now.

If you don't have a SSH access, simply retrieve normally your files by FTP. You can make the change in the configurations files before transfer them..

Moreover don't forget about the chmod of the directories where your script has to write some files.

Right now, your website should be ready to use in the new server by simply adding the database content.

3. Temporary Website Closure

To be sure to loose nothing during the transfer, we'll disable the whole website in the server A, just before transferring the database and the dynamic files.

We'll start by closing the whole website by simply using one .htaccess file, denying everything and redirecting to a single text page to explain about the moving. The .htaccess is:
Deny from all

    Allow from all

ErrorDocument 403 http://www.domain.com/transfer.php
And you can create the file transfer.php to explain it's temporary and won't during more than 24 hours.

4. Transfer the Last Elements

Once the website is close, we can transfer the dynamic files. You're sure they won't be new in the old server. You can use the same technique used in the 2nd step.

Now the Database transfer.

If you don't have a SSH access, simply use phpMyAdmin to export your database from the server A to import it in the server B.

If you have a SSH access, it could be better to proceed differently for 2 reasons: the phpMyAdmin export is sometimes buggy, and if your database is too big, phpMyAdmin will give you some timeout errors.

We need only 2 command lines. The first to export the database in a text file in the server A:
mysqldump --host=localhost --user=USER --password=PASS --add-drop-table DATABASENAME > base.sql
Then transfer this base.sql file to the server B and execute this command:
mysql -h localhost -u USER --password=PASS DATABASENAME < base.sql
Your website should be now totally ready in the server B. If you can test it to be sure everything is OK before the final transfer.

5. Edit the DNS

Finally you can do the modification in your domain name to point it to the server B, by editing the IP address in your DNS. And wait for testing. If you want test quicker if everything is good, I strongly recomand to use the DNS server from Open DNS on your computer —why not keep them later?. The gain with Open DNS is they are very fast to update, and you can force it to refresh the cache. Do it for your domain name 15 to 20 minutes later your change.

If they're going to the new IP, refresh your DNS on your computer. For Windows: Start > Execute > cmd. Then type:
ipconfig /flushdns

And finally test on your favorite bowser after clearing your cache too. It should be OK.

During the next few days, you have to retrieve your emails in the both server as some DNS will not be up to date everywhere.


Voilà, I hope this howto will be usefull for you. For sure you have different solution for every step. I simply showed which I used and they worked perfectly for me.
If you have any suggestions, remarks, feedback, don't hesitate to comment here!

Thanks to Niko who advised me during my transfers.

[1] : The only problem you can have —and I experienced— is: If in the server B you have some website or anything else which want send email to domain.com. Actually the server B thought domain.com is hosted by itself. That mean it don't search for the IP where to send the email because it is itself! It's not really a problem if you know that. As you'll finally retrieve your emails in the server B, you'll finally get these emails. Use simply the webmail to check during the transfer.

Version Française de ce billet

Backup and Restore MySQL Database through command line

When you want backup a MySQL database, you don't have many solutions.

You can use PhpMyAdmin to backup the database but you will figured out that the export doesn't work so good: there is some information lacks like the Foreign key or other things like that. You'll also occur timeout problem when trying to backup -and restore- huge database.

You can also read a fex pages in the MySQL doc and you'll find Bash command to do exactly what you want. In only 1 line you'll be able to backup you're whole database in one text file.

Here is the backup command:

mysqldump --user=USER --password=PASS --add-drop-table DATABASENAME

This command show you all the MySQL query to execute to retrieve your entire database: the CREATE instructions, adding the constraints if needed and of course, the INSERT lines. The option --add-drop-table add the instruction to delete the table just before their creation: very useful to don't worry about cleaning the database before the backup.

If you want save more than one database, you have to replace DATABASENAME by --databases DATABASENAME1 DATABASENAME2 DATABASENAME3.

And if you want save all the database in you server, you can use --all-databases instead. Be sure the user used in the command line have access to all the databases you want back up.

Right now the command show you the query. Even if you're Flash Gordon, you can't do anything with that. A simple pipe to a file will save everything for you:

mysqldump --user=USER --password=PASS --add-drop-table DATABASENAME > DUMP.sql


To restore the database -or create it in an other server-, you have simply to upload the file saved just before and run this command in the same place of this file:

mysql -u USER --password=PASS DATABASENAME < DUMP.sql

Pantacourt et T-shirt

Un peu de nouvelles de Los Angeles, brut de pomme :

  • Fluidesign a déménagé depuis le début d'année. Nouvelle adresse, suivez le lien. Vue sur l'océan depuis la salle de réunion, grande classe pour commencer la semaine. Dans le même immeuble, deux étages plus bas, on trouve le fameux Habbo
  • J'en ai profité pour déménager pour ne pas me taper une heure ou plus de bus le soir... 10 minutes de bus pour aller au boulot, un peu moins pour la plage.
  • Fluidesign a ouvert son blog au grand public. Pas trop d'activité dessus, mais il est là quand même. Je n'aime pas du tout le graphisme, le précédent était plus sympa. Damned Designer!
  • Stage terminé depuis une semaine, je rempile pour 6 mois de plus chez Fluidesign avec énormément de boulot en ce moment.
  • le DUT SRC de Montbéliard fêtait ses 10 ans aujourd'hui à l'occasion de la journée des anciens, dommage que je sois à l'autre bout du monde. Rendez-vous pour les 15 ans !
  • Aujourd'hui peut-être promenade de 3 heures le long de la plage comme au premier jour. Pantacourt et T-shirt était de rigueur (d'où le titre du billet, juste pour narguer les lecteurs français qui sont dans le froid et que je vais rejoindre)
  • Retour en France pour 2 semaines vendredi prochain. Au programme : gala de gym dès l'arrivée, rendez-vous à l'ambassade pour obtenir un nouveau visa, soirées avec les amis, repas avec la famille, soutenance de stage, et encore plein d'autres choses.

Un peu de news logiciels, web, brut de pomme aussi :

  • jQuery sort en version 1.2.2; au menu 300% plus rapide pour la sélection d'éléments, fonctions au chargement de la page se font après le chargement des CSS, possibilité d'indiqué quel Mime-Type on veut lors d'une requête ajax, le scroll de la souris est maintenant gérer très facilement par un tout nouveau plugin. A quand des nouveautés dans jQuery UI ?
  • TinyMce sort sa version 3 en Release Candidate 2. Sortie prévue de la finale à la fin du mois. A mon avis elle n'arrivera qu'à la mi-février
  • Filezilla ajoute quelques fonctionnalités demandés : éditer les fichiers locaux par un clic droit > editer le fichier. Une nouvelle fonctionnalité absoluement démentiel a fait son apparition : la synchronisation entre les dossiers locaux et distants, avec retour visuel pour savoir si les fichiers ne sont présents que d'un côtés ou différent. Vous entrez dans un dossier d'un côté, l'autre se met à jour automatiquement. Un gain de temps énorme. Il me manque toujours une fonction indispensable pour moi : la configuration du double-clic. Après demande sur le forum, le développeur, botg, ne veut pas l'implanté car il considère que Filezilla n'est pas un explorateur de fichiers... Si vous voulez testez, pensez à mon convertisseur automatique et cmplet de config.
  • Veille info, mais je n'en avais pas parlé, et cela me tiens à coeur : Prism est un dernier né des labos de Mozilla et permet de mettre vos applis web dans une petite appli, différent de Firefox. Il utilise le moteur de Firefox 3, et est toujours en version beta. D'après ce que j'ai lu ici et là, la prochaine version ne saurait tardé. Je vois en Prism un moyen facile pour faire utiliser le moteur de Firefox à ses clients, et pourquoi pas proposer des administrations en XUL ?
  • Encore une vieille info : Android, la plateforme de l'open handset alliance issue du travail de google et open-source. 1er téléphone prévue pour la mi 2008, vraissemblablent un HTC.
  • Apple a sorti son MacBook Air : écran 13' qui rentre dans une enveloppe. Ok c'est super, tout petit et beau comme les autres produits Apple, mais c'est bien trop cher selon moi : 1699€. Autant s'acheter un macBook Pro pour 200€ de plus...

Tutoriel : Transférer son site

Comme j'ai transférer mes 2 sites la semaine dernière, le sujet est tout chaud pour moi.

Avant de m'atteler à la tâche, j'ai chercher un petit tuto comme celui-ci, qui m'aurait permis de noter tous les points à ne pas oublier. Comme je n'ai pas trouver, je l'écris pour qu'un tel article existe !

Introduction

Commençons par poser le problème, histoire que tout le monde comprenne de quoi on parle.
Lorsqu'on veut publier un site internet sur la toile, on a besoin de 2 choses : un nom de domaine et un espace disque (serveur ou simple hébergement. Le terme serveur sera utilisé par la suite) dans lequel on stockera les fichiers du site.

Le nom de domaine est l'adresse avec laquelle vous accéder au site internet; nyrodev.info pour ce blog par exemple. Ce nom de domaine doit diriger votre visiteur sur vers votre serveur pour ainsi accéder au fichier. Votre serveur est accessible avec une addresse IP unique sur la toile. La liaison entre le nom de domaine se fait grâce aux DNS. Les DNS sont des ordinateurs sur la toile que n'importe qui peut interroger pour connaître l'adresse IP attribué à un nom de domaine.

Le serveur est là où sont stockés vos fichiers. Il s'agit ni plus ni moins que d'un ordinateur avec des logiciels spéciaux d'installés. Un serveur peut contenir plusieurs sites. Ce qui veut dire que plusieurs noms de domaines pointeront sur ce même serveur. L'affichage des bons fichiers se fera par le biais d'un panel de logiciel bien paramétrer pour chaque site. Cette partie ne sera pas traité dans ce billet. Dans la plupart des cas, les serveurs dédiés proposent des outils d'administration qui configure automatiquement tous ces logiciels serveurs pour vous à la création d'un nouveau site.

Notre but est de changer de serveur. Nous devrons donc transférer les fichiers du site (images, pages html, etc...), les base de données éventuelles et bien plus encore. Au final, nous changerons l'adresse IP sur laquelle point le nom de domaine pour utiliser le nouveau serveur.

Voyons donc quelles actions doivent être réaliser et dans quel ordre pour que tout se passe bien, en perdant un minimum de visiteurs durant le transfert.

Dans la suite du billet :
  • domaine.com : le nom de domaine à transférer
  • Serveur A : ancien serveur, sur lequel le nom de domaine pointe actuellement
  • Serveur B : nouveau serveur

1. Préparer le terrain

La première étape de ce transfert est de préparer le serveur B à recevoir le nouveau site. Créer le site dans votre administration afin de lui allouer un espace. Vous pouvez lui attribuer tout de suite domaine.com, ce sera toujours ça de gagner, avec les paramétrages des serveurs de mail, de FTP, etc... Cela ne pose pas problèmes[1] puisque domaine.com pointe toujours sur l'ancien serveur.

Ensuite, vous pouvez créer tous vos emails et redirection d'emails que vous avez sur le serveur A de façon à ne perdre aucun email. Pour les base de données, créez simplement les base de données sans les tables, cette partie fera l'objet d'une autre partie.

2. Transférer les fichiers

A ce stade là, vous pouvez transférer vos fichiers statiques. Ne transférer pas dès maintenant les fichiers uploadés par les visiteurs car le site est encore accessible, et donc des uploads peuvent encore avoir lieu.

Si vous avez un accès en SSH sur votre serveur A, pourquoi ne pas créer une archive tar.gz pour tout regrouper dans un seul fichier compressé, pour gagner du temps ?
Déplacer vous dans votre répertoire contenant vos fichiers, et pour créer l'archive :
tar cvzf dossier.tar.gz dossier
Récupérer ce fichier par FTP, et transférer le sur le serveur B, sur lequel vous devrez aussi avoir un accès SSH. Dans le dossier où vous avez uploadé cette archive, décompressez vos fichiers :
tar xvzf dossier.tar.gz
Ces fichiers contiendront peut-être des configurations pour accéder à la base de donnée, des fichiers .htaccess avec des répertoires absolus, etc... Autant de configurations qui seront sans doute différent sur le nouveau serveur. Modifier les maintenant.

Si vous n'avez par accès en SSH, rapatriez simplement tous vos fichier par votre FTP normalement. Vous pouvez faire les changements de configurations avant de les transférer.

De plus, pensez aux droits des dossiers dans lesquels vos scripts écrivent vos fichiers.

A ce stade là, vous devez avoir votre site prêt à fonctionner, en ajoutant simplement vos bases de données.

3. Fermeture temporaire du site

Pour être sûr de ne perdre aucune donnée durant le transfert, nous allons empêché complètement l'accès au site sur le serveur A, avant de transférer tous les fichiers dynamiques et les base de données.

Nous allons fermer la totalité du site avec un simple fichier .htaccess, interdisant tout et redirigeant sur une simple page texte pour dire que le site déménage. Le fichier .htaccess est :
Deny from all

    Allow from all

ErrorDocument 403 http://www.domain.com/transfert.php
Et créer votre fichier transfert.php qui explique que c'est temporaire et ne devrait pas durer plus de 24h.

4. Transfert des derniers éléments

Une fois le site fermé, vous pouvez transférer vos fichiers dynamiques, uploadés par vos utilisateurs. Vous pouvez être sûr qu'il n'y en aura plus de nouveaux.

Passons au transfert de la base de donnée.

Si vous n'avez pas d'accès à SSH, utilisez simplement phpMyAdmin pour exporter votre base sur le serveur A et l'importer dans le serveur B.

Mais si vous accès en SSH, il est préférable de procéder différemment pour 2 raisons : l'export de phpMyAdmin est parfois buggé, et si votre base de donnée est trop grosse, phpMyAdmin donnera des erreurs dues au timeout du PHP.

Donc nous avons besoin ici de deux ligne de commandes. La première pour exporter dans un fichier texte :
mysqldump --host=localhost --user=LOGIN --password=PASSE --add-drop-table NOMBASE > base.sql
Transférer ensuite le fichier base.sql sur le serveur B, et exécutez cette commande :
mysql -h localhost -u LOGIN --password=PASSE BASE < base.sql
Votre site doit maintenant être totalement opérationnel sur le serveur B. Si vous pouvez, un petit test ne fera pas de mal, pour être bien sûr.

5. Modifier le DNS

Enfin, il ne vous reste plus qu'à effectuer les modifications de votre nom de domaine pour qu'il pointe sur le serveur B, en modifiant l'adresse IP des DNS de ce dernier. Et puis patienter pour tester si tout est ok. Pour teste plus rapidement si tous vos paramètres sont bons et si tout se passe bien, je vous conseille fortement d'utiliser les serveur DNS d'Open DNS sur votre ordinateur (et pourquoi pas les garder par la suite ?). L'avantage d'Open DNS est qu'ils sont très rapide à se mettre à jour, et que vous pouvez le forcer à rafraîchir son cache. Faites-le donc pour votre site 15 à 20 minutes après avoir effectuer vos changements.

S'ils pointent sur la nouvelle IP, rafraichissez les DNS de votre ordinateur. Pour Windows: Démarrez > Exécuter > cmd. Puis la ligne de commande :
ipconfig /flushdns

Et tester dans votre navigateur préférer pour voir si tout est bon, ce qui est devrait être le cas.

Durant les jours qui suivent, vous devrez récupérer des emails sur les deux serveurs, en attendant que les DNS soient à jour partout.

Voilà, j'espère que ce tutoriel vous sera utile. Bien sûr il existe différentes méthodes à chaque étape. J'ai simplement présenter celles que j'ai utiliser et qui ont marcher parfaitement pour moi.
Si vous avez des remarques, questions, feedbacks, les commentaires sont là pour ça !

Merci à Niko qui m'a conseillé lors de mes transferts.

[1] : Le seul problème qu'il peut y avoir (et qui m'est arrivé) et si sur le serveur B, vous avez d'autres sites qui envoient des mails sur domaine.com. En effet, le serveur ne perdra pas de temps à l'envoyer à l'extérieur, puisque pour lui, ce nom de domaine lui appartient. Ce n'est un problème que si on ne le sait pas. Comme vous allez au final récupérer vos emails sur ce serveur, vous les aurez quoiqu'il arrive plus tard. Un petit webmail pour vérifier tout ça durant le transfert et tout est bon.

English Version of this post

Ubuntu 7.10 fait sa sortie

Ubuntu 7.10Sortie à la date prévu, le 18 octobre. Difficile de la télécharger les premiers jours car tout le monde s'empressent de la télécharger dès sa sortie. Pour le moment, ça à l'aire d'être revenu à peu près normal.

Alors bien sûr, vous pouvez faire une mise à jour depuis votre version actuelle avec le gestionnaire de mise à jour.

J'ai préféré repartir sur de bonnes bases, tout réinstaller car je commençais à avoir plein de trucs qui ne servaient à rien. Téléchargement de l'iso donc (sur un serveur australien, le plus rapide pour moi) et gravure. Reboot sur le live CD, et avant de passer à l'installation, petite exploration des nouveautés.

Pas de grand grands changements à première vue. A part la Desktop Search qui permet, à l'image de MAC OS ou de google Desktop de faire une recherche sur l'ensemble de son ordinateur (ou internet) très rapidement. Pas encore vraiment testé, mais ça peut être pratique. Un autre outil dans la barre des tâches fait son apparition; il permet de changer d'utilisateur en un seul clic. Très pratique dans un environnement multi-utilisateurs, pas pour moi...

En fouillant un peu dans les paramètres de la bête, j'ai découvert quelques trucs qui m'ont ravis. Premièrement, la configuration de l'écran avec la possibilité de faire du dual-screen très simplement, en paramétrant graphiquement, ce qui manquait terriblement. Je n'ai malheureusement pas pu testé... La gestion des périphériques et drivers est vraisemblablement plus accrue. J'ai d'ailleurs installé mon driver nVidia que je n'avais jamais réussi à installer avant (sans trop chercher non plus). Là, en un clic et un téléchargement avec apt, mon driver est installé, et je peux profiter des effets graphiques sur les fenêtres et bureaux. C'est beau, c'est sympa, mais ce n'est pas le plus important pour moi, ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus dans un OS.

Le support du NTFS avec écriture est maintenant installé d'office, ce qui évite des petites bidouilles. Il utilise NTFS 3G dont je vous avais déjà parlé, ça marche sans aucun problème.

Beaucoup de plugins Firefox peuvent maintenant être installé directement depuis Synaptic (ou apt pour être plus général). D'un côté je trouve ça bien pour tout centraliser, mais de l'autre, Firefox le gère très bien tout seul, avec sa gestion des mises à jour et autres... Et là, j'ai peur qu'ils faillent jongler entre des plugins installé par apt et d'autres par Firefox. A voir donc si à l'utilisation ce n'est pas trop lourd et contraignant.

Voilà pour ce qui est d'un rapide aperçu de la nouvelle version d'Ubuntu.

Plus d'infos, en anglais :