nyroBlog
Bannière NyroBlog, par deuJeff
Image par deuJeff - ?

Tag : USA


Hollywood Blvd

Histoire de ma vie de tous les jours à Los Angeles pendant mon stage.

Certains m'ont fait la remarque qu'on ne me voyait pas sur les photos. J'ai tenté d'y remédier ce week-end.

Premièrement, une petite vidéo faite avec mon colloc le vendredi soir, comme ça pour le fun. Fait en une prise, dans le délire :

Après cette courte mais très belle vidéo, on est parti au Pacific Theater pour voir Shoot'em up, un film d'action où ça tire dans tous les sens, avec des pics d'humour fréquent. Sympa à voir, mais pas un film d'anthologie je pense...

Le samedi, je décide que j'irai sur Hollywood Blvd en fin d'après-midi pour prendre des photos en journée, manger quelque part avant la nuit, et reprendre des photos de nuit, avec toute l'animation d'un samedi soir. J'ai trouvé quelques angles pour photographier le Hollywood Signs. Comme c'était un petit coin touristique, j'en profite pour demander à une charmante demoiselle de me photographier, pour votre plus grand plaisir ! Allez faire un tour sur les photos pour voir tout ça.

La "place" que l'on voit à plusieurs reprises est en fait l'intérieur d'une immense galerie marchande, avec une boîte de nuit en haut, des magasins de toutes sortes et des restaurants (rapide ou non) un peu partout.

Et puis le Walk of Fame : Toutes ces étoiles avec tous ces noms dont on en connais pas la moitié. C'est marrant au début, mais ça devient vite lassant et on  peut ressentir une petite douleur aux cervicales. Voir à la tête si on ne regarde pas où l'on va et qu'on a la malchance de heurter un poteau ou un arbre.

Le repas ce fera dans un Mongholian Grill, le même que l'autre fois, mais sur Hollywood Blvd, tout prêt du cinéma où toutes les premières avec les stars et tout se font, là où les gens posent leurs mains et chaussures dans le ciment pas frais. Et puis la nuit tombe, des gens déguisés font leur apparition, voulant se faire photographier avec les touristes pour demander un peu monnaie...

Une autre vidéo, mais pas de mois cette fois-ci. Il s'agit d'un petit panorma de Hollywood Blvd, là où il est le plus touristique :

Et encore une autre, d'un clasher, juste à côté :

Voilà pour le week-end, pas de grande prose cette fois-ci car pas d'énormes choses à raconter en fait. Regarder les photos, commenter, faites ce que vous voulez !

Week-end grillades et soccer

Histoire de ma vie de tous les jours à Los Angeles pendant mon stage.

J'ai eu droit à quelques petites remarques gentilles aujourd'hui me demandant où était le récit de mon week-end. Les voici, avec un peu de retard ! Et pour cause, lundi c'était le labor day, l'équivalent de notre fête du travail, célébrée ici le 1er lundi de septembre. Sans plus attendre, le récit de mon week-end, avec peu de photos.

Le samedi vers 10h, départ de mon nouveau logement avec Deny, mon nouveau colloc depuis jeudi dernier, direction la plage de Santa Monica pour une petite séance farniente et baignade. 30 minutes de bus et 5 minutes de marche plus tard, nous voilà donc installé sur la plage, où l'on peut compter les gens par petite dizaine. La journée s'annonce très chaude : pas moins de 110 ° Farenheit, soit près de 43° Celsius, à l'ombre bien sûr. Alors imaginé au soleil, sur le sable... Quelques baignades pour se rafraichir un peu, et on repart direction l'appart vers les 13h30. A ce moment là, la plage s'est remplie depuis la matinée. Résultat des courses : les jambes, le dos et le ventre grillé et très sensible, un bon coup de soleil comme ça faisait longtemps que je n'avais pas pris.

Le soir, direction Hollywood Boulevard pour aller dans un club, une boîte de nuit si vous préférez. Passage par Sunset boulevard, qui a 11h du soir était pleine de monde, en voiture ou qui mangeaient en terrasse. Direction Hollywood Boulevard donc, qui est parallèle à Sunset. Recherche avec mon colloc pour trouver la boîte dans laquelle est une des ses amies et qui peut nous faire rentrer gratuitement. Malheureusement, il n'arrivera pas à la joindre une fois trouvée, et l'attente s'annonce très longue. Du coup, petite marche sur Hollywwod boulevard, avec les fameuses étoiles avec les noms par terre. Dommage que je n'ai pas pris mon appareil, c'est assez chouette la nuit. J'y retournerai. Petite pause pour s'acheter à boire et direction l'angle d'Hollywood et Highland, où se trouve un énorme complexe des plus impressionnant, dans un genre de château de cinéma ou quelque chose du genre. Difficile à décrire. Retour à l'appartement avec 2 marches obligatoires assez longues pour trouver le bus qui est encore en fonctionnement après minuit sur Santa Monica, et l'autre pour retrouver notre appart.

Le dimanche après-midi sera dédié à une bonne sieste pour ne pas avoir à bouger et ne pas ressentir les coups de soleil.

Le lundi, férié donc, avait débuté pour être la réplique de la veille. Mais mon colloc, l'autre, me propose de venir avec lui à son barbecue familiale. J'hésite un peu au début, n'ayant rien à cuir tout d'abord, puis pour ne pas déranger. Mais il me dit qu'ils iront acheter plus tard (et oui, même le jour du labor day, les magasins sont ouvert ici...), que ça sera bien sympa et qu'on fera probablement un peu de sport dans l'après-midi. Direction le sud-est de Los Angeles pour se rendre chez sa tante, d'origine Philippine. La maison est petit, il fait chaud malgré les 2 ventilateurs qui tournent à plein régime. La famille est remarquablement chaleureuse, faisant l'effort de parler doucement lorsqu'il s'adresse à moi. La tante notamment est très gentille et nous discuteront quelque peu dans l'après-midi.

Danny (mon colloc) et sa tante partent faire les courses. Je reste avec ses 2 frères et son cousin. L'un joue à Resident Evil sur la Wii, l'autre dort à moitié et raconte des conneries en discutant avec moi. Un très bon moment avec ces gens, tous aussi chaleureux les uns que les autres. Après le retour des courses, tout le monde prépare un peu et charge les voitures pour se rendre dans un parc publique, Rancho Park. Plein de gens sont déjà là (il est quand même pas loin de 14h) pour pique-niquer, jouer au foot (soccer en anglais), au football (américain donc), baseball et autres. L'ambiance est très agréable, chaque famille se réfugie à l'ombre d'un arbre. Le barbecue est lancé, qui part très vite avec la chaleur et le charbon de bois bien sec. La maman lance la cuisson de steaks, qui seront peu de temps plus tard. Elle appelle toute la famille partit se faire quelques échanges de fubu (le ballon pour le football) et chacun rapplique pour se préparer son pain de hamburger en y mettant, selon les goûts, ketchup, mayonnaise, moutarde, salade, tomate ou fromage. La boisson, soigneusement plongé dans de la glace sera du Coca, du 7up à la cerise, du Canada Dry ou bien de l'eau. Bref, ce barbecue est bien sympa et j'ai l'impression que toute la famille fait attention à moi, me demandant tout le temps si je veux autre chose, et qu'il ne faut pas que j'hésite à me servir.

Un 2ème hamburger pour moi, d'autres préfèreront un hot dog, 2 steaks perdus dans le charbon et le repas sera fini. Enfin, le barbecue continuera de chauffer et certains mangeront encore pendant l'après-midi. Vers les 16/17h, on se décide à faire une petite équipe de soccer piur rejoindre le mini-tournoi qui s'est lancé devant nous : 3 équipes de 5 s'affrontent depuis un petit moment sur un petit terrain en herbe, avec des petites cages. Pas de touches, pas de corner; si le ballon sort derrière les cages, cela donne un six-mètres. Au premier but, le perdant sort et l'autre équipe arrive. 3 personnes de la famille, 1 ami de la famille et moi, ça fait donc 5. Nous voilà prêt à affronter l'équipe gagnante, sans doute un peu fatigué. Le premier but arrivera rapidement. A la 3ème action, je déborde sur le côté droit, centre à Armando (ami à Danny) et but ! Le 2ème matche sera plus long, mais on finira par la gagner aussi. Même chose pour le 3ème. Le 4ème sera plus dur, la fatigue se faisant sentir, on a perdu bêtement.

Quelques matchs plus tard, ce sera un genre de grande finale : on allonge un peu le terrain en reculant les cages, les 4 équipes se rejoignent pour fusionner, et c'est parti pour 20 bonnes minutes de matchs, où nous aurons droit qu'à un seul but...

Après cette très bonne journée, complètement fatigué et transpirant, retour à la maison de la maman pour boire de l'eau bien fraîche et manger un peu pour ceux qui ont faim, regarder la télé, discuter, etc... Retour à l'appart pour une bonne douche et au lit. La nuit fut très bonne et le réveil un peu difficile, et c'est reparti pour une petite semaine de travail. Le travail, je vous raconterai sans doute en fin de semaine...

Edit : les photos sont envoyées; au nombre de 13 (oups, ça porte malheur ?), elles ne sont pas très intéressantes d'un point de vue touristique.

Escapade à Beverly Hills

Beverly HillsHistoire de ma vie de tous les jours à Los Angeles pendant mon stage.

Ce week-end, ma proie a été Beverly Hills. Ne sachant pas trop où et comment Beverly Hills commençait, je suis descendu du bus à Rodeo Drive, là où s'étaient arrêté d'autres jeunes touristes français la semaine dernière.

Il est 10h du matin, il n'y a pas grande monde dans les rues. Je traverse Wilshire Boulevard pour me rendre sur Rodéo Drive, qui présente un petit bout de rue piétonne en arc de cercle très atypique, dans le genre des villes du sud de la France ou de l'Italie peut-être. Quelques photos et je repars.

Comme les rues sont vides, je marche un peu plus loin pour arriver au quartier résidentiel de Berverly Hills, le long de Santa Monica Boulevard. Ca sent le fric, avec toutes ces grosses maisons et ces belles voitures, toutes avec leur petit écriteau Secured by .... Et puis j'arrive devant un poste de police : Police, city of Beverly Hills. Axel Foley, où es-tu ? Je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser, cherchant désespérément un lieu que j'aurai vu dans le film. Juste derrière, un petit marché de produits locaux.

Petit détour au gré des rues si longues, sous le soleil de Californie, j'arrive au Beverly Center : 5 étages de parking, et au dessus, 3 étages de gallerie marchande. Sony et Apple sont là, je ne peux m'empêcher de rentrer par pur curiosité. Au dernier étage, j'arrive au Cafe LA, food court. Il s'agit en fait d'un grand hall rempli de tables et de chaises pour manger, avec tout autour des fast food.

Mon choix sera un Mongholian Grill (si mes souvenirs sont bons). Tu paies, on te donne un bol que tu remplis avec ce qui se trouve le long de la chaine à plateau : de la viande freezée, des légumes, des condiments, soja etc... Tout cela dans des bacs, avec des couleurs bien tranchée. Presque artistique. Et puis, pour les sauces, c'est la caissière qui revient et met des louchettes de sauces différentes dans votre bol, le recouvre de spaghetti (si s'en est réellement...) et passe ton bol au cuisinier. Il jette l'ensemble du bol sur une immense plaque et enlève les pseudo-spaghetti, pour ne laisser que la viande et les légumes. Le tout frît assez rapidement, avec l'agilité du cuisiner qui ne cesse de retourner ma future assiette, en rajoutant une sauce ou je ne sais quoi. A la fin, il remet les pâtes, pour les chauffer et qu'elles s'imprègnent de l'odeur. Il vous remet tout ceci dans un plat en polystyrène et vous remet ça. Absolument délicieux ! (papilles sensibles s'abstenir)

Après ce repas, retour vers Rodéo Drive, pour m'apercevoir que c'est LA rue touristique de Beverly Hills. Un genre de mini Champs Elysées avec toutes les boutiques de luxe : Gucci, Versace, Luis Vutton, Dior et tant d'autres. A chaque passage devant une porte ouverte, c'est un terrible courant d'air froid qui vous glace les jambes. Ca grouille de touristes en ce dimanche après-midi, tous avec leurs appareils pour se photographier devant les grandes boutiques, toutes aussi étincelantes les unes que les autres, rivalisant d'idées architecturales sublimes. Encore quelques photos de ces devantures et retour par le bus programmé.

Quelques gouttes de pluie arrivent, les premières depuis que je suis là. Mais pas longtemps, et ce fut même agréable; cette petite pluie fine qui rafraichit sans mouiller, en laissant une douce odeur, avec un arrière goût de bitume ici.

Comme d'habitude, les photos sont sur ma gallerie, 60 pour cette fois.

Au fait, y'a des gens qui lisent ce que j'écris ? Le style vous plaît ?
Parce que je n'ai eu que très peu de commentaires... N'hésitez pas !

Downtown of Los Angeles

Histoire de ma vie de tous les jours à Los Angeles pendant mon stage.

Ce week-end, je suis allé au downtown de Los Angeles, le centre ville dirons nous pour parler français.

Après plus d'une heure de bus, je me suis arrêté à Normandie pour manger un petit Mac Donald avant de me rendre au centre ville même. Dans le bus, j'ai pu apercevoir Beverly Hills et les Hollywood Signs qui feront l'objet d'une prochaine expédition.

Pour m'y rendre, j'ai emprunté Wilshire Blvd; chose étonnante sur ce boulevard : on y trouve des grands immeubles quasiment tout le long, mais dès qu'on va derrière ses immeubles, on a de simples maisons. La différence est assez étonnante pour être noté je pense.

Arrivé au centre-ville vers 13h, je le trouve un peu mort. Sans doute les gens mangent-ils... Bref, je me promène de rues en rues, en regardant en l'air les gratte-ciel, mais rien de vraiment bien intéressant pour un touriste comme moi. Au fil de ma marche, j'ai vu un panneau indiquant South Park avec un logo représentant un ballon de Basket. Un petit tour par là et 15 minutes plus tard, me voilà devant le Staples Center. Intrigué par cette immense structure, je m'approche et je préssens ce qui m'attend : il s'agit en fait de l'endroit où les Lakers se produisent ! Mais comme on est en été, tout est fermé. Je reviendrai plus tard pour voir un match !

Continuant ma marche touristique, je suis rentré dans le Los Angeles Convention Center situé juste derrière le Staples Center. Autant dehors il n'y avais quasiment personne, autant à l'intérieur de cette immense parc d'exposition il y avait énormément de monde, une vraie cohue, je ne sais pas trop pourquoi. Je suis resté un petit moment dedans pour profiter de la climatisation et me rendre compte qu'il était absolument immense. J'ai dû en voir juste la moitié. En sortant, je fais le tour du Staples Center et je tombe sur l'entrée principale du stade, avec les guichets de vente de tickets, fermés bien évidemment. 2/3 photos des statues qui sont là et c'est reparti pour revenir sur mes pas au centre ville et me rendre de l'autre côté de Wilshire, qui est sans doute plus intéressant.

Plus intéressant car on y trouve :

J'ai pu y apercevoir quelques limousines, dont une était un Hummer alongé. Bref, ce n'était pas la visite la plus intéressante je pense, mais agréable quand même.

Les photos sont toujours au même endroit. J'ai un peu trié, je suis passé de 134 photos à 80 photos. La plupart sont des photos d'immeubles/gratte-ciel.

1ère semaine de stage

Histoire de ma vie de tous les jours à Los Angeles pendant mon stage.

Un peu de nouvelles d'outre-Atlantique. J'ai donc commencé mon stage chez Fluidesign lundi dernier, à 9h00. Arrivé un peu en avance, j'en ai profité pour me promener sur Wilshire Blvd et trouver des endroits où manger le midi. Pas de problèmes, il y'a des fast food de toutes les sortes tous les 10 mètres : Sushi bar, Quiznos, Subway, etc...

Fluidesign

A 9h00 je sonne donc à la porte, on m'ouvre, je monte à l'étage et comme j'étais déjà venu le vendredi d'avant, je vais directement à ma place, en saluant les personnes que je rencontre, peu nombreuses à cette heure là. J'installe mon portable à ma place, et les gens commencent à arriver. Certains, étonnés de voir une nouvelle tête, demandent qui je suis. Tous sont sympa, agréables, et pour la plupart doivent avoir un peu moins de 30 ans.
Quand on voit le patron, Michael Schneider, on a l'impression qu'il a tout juste 18 ans.

Au début, Brock, le directeur artistique qui m'avait présenter la boîte le vendredi précédent, me dit que pour le moment, ils n'ont rien à me donner à faire et qu'il faut attendre la réunion de briefing vers 11h. En attendant, je peux faire des recherches, ou autre chose du genre.

11h, réunion. Toutes les personnes dans la salle où je suis, celle du front, y vont :

  • Brock : le directeur artistique
  • Katerine : ma voisine et graphiste
  • Amanda : une autre graphiste
  • Patrick : Développeur PHP et intégrateur HTLML/CSS

En plus, Heather nous rejoint, un chef de projet. Ils font le tour de la table, chacun dit se qu'il à faire et où il en est en se basant sur leur outil de suivi de projet, Basecamp, projeté sur un immense écran Sony dans la salle de réunion.

A la fin de la réunion, toujours rien pour moi, je continue mes recherches, ou plutôt ma séance de surf...

A 13h, petite pause déjeuner : traversée de la rue et arrêt au Subway pour un grand panini.

Vers 15h, Brock me demande de venir dans son bureau pour me donner quelques choses à faire. Pour un projet qu'ils vont réaliser en Flash, ils devront intégrer un timeline. Ma mission est donc de trouver plein de sites Flash avec des effets ou des éléments qui pourraient être réutilisé pour ce projet. Ca m'occupera jusqu'à 18h, pour lui envoyer une 40aine de liens, tous annotés.

Retour à l'appartement, mangeation d'un petit truc, un peu d'ordinateur et au lit.

Le mardi et le mercredi, on a commencé à me donner un peu de boulot : des petites modifications HTML/CSS sur quelques sites, des changements de photos sur un autre. Je m'ennuyais un peu moins, mais c'était pas encore trop ça.

Le mercredi après-midi, Heather est arrivé avec un questionnaire rempli par un client, qui leur permet de cerner le personnage et ce à quoi devra ressembler le site/logo du client. Sorte de Brainstorming, Heather fait la lecture des questions/réponses et donne un petit avis dessus, les autres réagissent s'ils le souhaitent. Exceptionnellement, Michael, le patron, était présent pendant cette séance. A la fin de la lecture, tout le monde donne son avis, exprime ce qu'ils pensent, etc... Je n'ai pas tout compris, je ne sais pas trop où ils en sont restés...

Le jeudi matin, Michael vient me voir et me dit qu'il va me mettre sur un projet PHP avec génération de PDF à la volée. Enfin, je vais m'amuser ! Il s'agit en fait de réaliser un questionnaire comme celui de la veille, puis d'en générer un PDF, pour gagner du temps et que ce soit plus sympa pour le client de le remplir. Il me fixe une réunion pour 11h pour qu'il m'explique de quoi il en retourne exactement. En attendant, je demande à Patrick où je peux trouvé le projet déjà existant que je commence à regarder et voir comment fonctionne le projet actuel. En fait, il avait été réaliser par un ancien stagiaire, français lui aussi, au mois de juin dernier. J'ai donc ouvert tous les fichier PHP et essayé d'en comprendre le fonctionnement. Je commençais à voir ce que j'allais devoir faire.

A 11h30, direction le bureau de Michael. Il commence par me demander si tout se passe bien, sur quoi j'ai travaillé jusque là. Ensuite explication du projet, et énumération des problèmes que je dois régler. La plupart sont de l'ordre graphique, pour que les choses soient fluides et conforme au travail des graphistes. Le plus gros travail est dans la génération du PDF avec FPDF qui est loin du résultat final. J'avais donc carte blanche sur ce projet pour le terminer.

Jusque la fin de semaine, je travaillai sur ce projet dès que je n'avais pas d'autres modifications de sites de client, plus urgentes. Pour l'un d'entre eux, on a eu du mal à comprendre ce que voulait le client. Et qu'en j'avais fini, le client ne voyait pas les changements et étaient donc un peu furieux. Heather me demandait de refaire les modifications alors que j'étais censé avoir vérifier 2 fois les changements. Je lui ai répondu qu'il suffisait simplement au client de vider son cache pour voir les modifications...

Vendredi en début d'après-midi, j'aperçois Michael et lui demande s'il est possible qu'on se voit pour faire le point sur tous les changements que j'avais réalisé sur le questionnaire. Pas de problèmes, il passera me voir dans l'après-midi. Vers 17h30 il vient, je lui montre tout ce que j'ai fait. Il me dit que c'est bien et que j'ai été rapide. Il trouve encore quelques petits changement à faire qui vont m'occuper lundi.

Pour finir, cette semaine de travail a été très satisfaisante, malgré un début peu palpitant. Les gens sont tous agréables et sympathiques. Le vendredi midi nous sommes allés manger dans un restaurant/self-service. Michael m'a gentiment payé mon repas, et l'atmosphère était très détendu.

Enfin, en rentrant le vendredi soir, je me suis arrêté faire 2 magasins : Ross, Dress 4 less qui vent des habits de fin de série pour pas cher du tout, et Shoe Pavillon qui vend des chaussures de toutes marques, tous genres, un peu moins cher que dans les magasins normaux. En plus, il faisait une remise de 20%. J'ai donc craqué pour une paire d'Adidas, à 40$, soit près de 30€ :

Chaussures Adidas