nyroBlog
Bannière NyroBlog, par Matthieu
Image par Matthieu - ?

Catégorie : Programmation


PHP : un système de cache très simple et efficace

Lorsqu'on doit lister des éléments provenant d'une base de données avec énormément de liaisons dans la requête, le traitement prend quelques secondes et le serveur en prend un coup à chaque affichage de page.

Pour palier à ça, il faut mettre en place un système de cache des pages de listing.

Un système de cache consiste en l'enregistrement de la page une fois totalement traitée (donc ce qu'on affiche, le code HTML final) puis à le ressortir lors de l'appel suivant de la même page. Bien sûr, dans tout bon système de cache, on peut spécifier la durée de vie de ce cache (1 heure par exemple) pour qu'il soit effacé au delà et remplacé par un nouveau.

Avec ceci, on gagne donc en ressource serveur (beaucoup moins de connexions vers le serveur MySQL) mais les pages affichées ne sont pas synchronisées à l'instant T, on a 1 heure maximum de décalage. Même si ce n'est pas énorme, ce peut être handicapant dans certains cas, il faut le garder à l'esprit.

Pour un site que j'ai mis en ligne samedi dernier, qui utilise jusqu'à 11 tables dans ses listings, j'ai dû mettre en place un tel système pour gagner en temps d'affichage. L'avantage est que les listings changent une ou deux fois par jour au grand maximum, pas du tout pour la plupart. Le temps du cache est donc pour l'instant d'une heure, mais il est possible que je le monte à 2 voir 3 heures.

Pour mettre en place un tel système, j'ai regardé s'il n'existait pas un bout de code ou une classe sous licence GPL prête à l'emploi. Après quelques googlisations, j'ai trouvé mon bonheur.

Un petit tour dans le code pour changer le dossier d'enregistrement du cache afin de le rendre inaccessible depuis le site, et pour voir comment il générait ses noms de cache.

Il utilise simplement l'URL de la page demandée, y ajoute tous les paramètres donnés en GET et en fait le MD5 (pour avoir toujours la même longueur de nom fichier et pas de problèmes avec des caractères spéciaux) et y donne l'extension .cache.

Le gros plus de cette classe, c'est qu'elle permet de mettre en cache la page PHP zone par zone. On peut ainsi imaginer une page avec une partie sans cache (le menu avec les infos de connexion par exemple), une partie avec un cache d'une heure (un listing qui change assez souvent) et une partie avec un cache d'une journée (un classement journalier par exemple).

De plus, si vous voulez forcer la reconstruction du cache, il suffit de mettre le paramètre rebuild en GET dans l'URL de la page.

Une classe à ajouter à votre librairie de toute urgence ! (et le site dans vos favoris...)


Modification de décembre 2010

Comme le fichier n'est plus accessible depuis le lien donné plus haut, voici le fichier que j'avais gardé dans mes archives.

PHP/MySQL : Mettre en place des catégories sur différents niveaux

On a toujours besoin de trier ses produits, articles, billet ou autres dans des catégories.

Si on en a beaucoup, on veut pouvoir d?finir plusieurs niveaux de catégories.

Je vais vous montrer ici comment on peut simplement gérer différents niveaux de catégories. Par exemple, on peut avoir :

Auto-Moto
Auto
Berline
4x4
Coupé
Moto
125
250
Immobilier
Location
Achat

On voit ici qu'on peut aller jusqu'à 3 niveaux de profondeur (Berline ou 125 par exemple) mais qu'on a aussi des catégories au 2ème niveau (Location). Avec un nombre fixe de niveaux, c'est assez simple : une table MySQL pour chaque niveau, avec chacun un identifiant vers sa catégorie mère et le tour est joué. Là, nous allons devoir faire autrement.

1) La table MySQL
Pour commencer, voici la structure de la table MySQL que j'utilise :

CREATE TABLE cat (
id_cat int not null auto_increment primary key,
rid_cat int default '0',
nom varchar(50) not null
);

id_cat : identifiant unique de la catégorie.
rid_cat : clé étrangère, qui fait référence à la catégorie mère, s'il y en a une.
nom : le nom de la catégorie.

Avec cette table, n'importe quel élément qui doit être rattaché à une catégorie le sera avec son id_cat, indifférement de son niveau, puisque toutes les catégories sont stockées dans cette même table.

Maintenant que la façon de stockée ces catégories est en place, voyons comment tirer parti de cette structure

2) La récupération des catégories mères
Pour la navigation, il est toujours agréable de mettre en place en haut de la page le cheminement des catégories depuis l'accueil.
Par exemple Accueil > Auto-Moto > Auto quand on se trouve sur la page des autos, avec un lien sur chaque intitulé pour revenir sur la page concernée.

Pour récupérer toutes les catégories mères d'une catégorie donnée, nous allons utiliser une fonction récursive. Les mathophobes, rester avec nous, il n'y a pas de grands rapports avec les suites ou séries mathématiques que vous connaissez. Le rapport vient du fait que cette fonction va faire des appels à elle-même pour avancer dans la hiérarchie. Voici cette fonction PHP :

function recupMere($idCat) {
$data = mysql_fetch_array(mysql_query("SELECT id_cat,rid_cat,nom FROM cat WHERE id_cat='$idCat'"));
$ret = '';
if (!empty($data['rid_cat'])) $ret = recupMere($data['rid_cat']).' > ';
$ret.= $data['nom'];
return $ret;
}

En fait, on continue la recherche de la mère tant que rid_cat n'est pas vide. A chaque nouvelle catégorie rencontrée, on concatène avec > comme séparateur pour arriver au résultat escompté.

3) La récupération des catégories filles
Pour la première fonction, la simplicité venait du fait qu'une catégorie a 0 ou 1 catégorie mère, ce qui permet de créer la chaine simplement. Pour récupérer les filles, c'est un peu plus compliqué selon ce qu'on veut en faire. Voici par exemple une fonction permettant de créer une liste déroulante avec toutes les sous-catégories de la catégorie demandée :

function selFilles($idCat=0, $mere='') {
$ret = '';
$req = mysql_query("SELECT id_cat,nom FROM cat WHERE rid_cat='$idCat'");
while ($row = mysql_fetch_array($req)) {
$ret.= ''."\n";
$ret.= selFilles($row['id_cat'],$mere.$row['nom'].' > ');
}
return $ret;
}
Le premier paramètre sert à spécifier la catégories à partir de laquelle on veut afficher les sous-catégories. Par défaut il vaut 0, ce qui veut dire qu'on afficherait toutes les catégories de la base. Avec notre exemple, on obtiendrai ceci :
Le second paramètre est utilisé pour conserver le chemin parcourut jusque là. On aurait pu aussi rappeler la première fonction, mais on économise ainsi des requêtes MySQL, autant ne pas s'en priver !

Bien sûr, on peut imaginer des autres applications, pour sortir les catégories dans un fichier XML pour une utilisation dans Flash par exemple.

Vous pouvez télécharger les sources, avec quelques exemples et la base de donnée utilisée dans l'exemple.

Si vous avez d'autres idées ou suggestions pour cet article, n'hésitez pas, les commentaires sont là pour ça.

Backup d'une base de donnée MySQL

Quand on veut faire une sauvegarde d'une base de donnée MySQL, il n'y a pas 36 solutions.

Soit on prend son courage à 2 mains et on décide de se faire un script de backup manuellement. C'est long, et on est pas à l'abri d'oublier quelque chose, si on ajoute des tables par la suite.

Soit on se dit qu'une base de données, ce n'est que des fichiers et on décide de sauvegarder dans un tar gzippé le dossier contenant ces fichiers. Pour les remettre, c'est moins évident.

Soit on cherche un peu dans la doc MySQL et dans les commandes Bash commençant par mysql, et on découvre des choses toutes faites, qui, en une ligne, nous permettent de faire la sauvegarde de toute une base, voir de plusieurs.

Vous l'attendez tous, voici la ligne de commande :

mysqldump --user=LOGIN --password=PASSE --add-drop-table NOMBASE

Cette commande vous écrit toutes les requêtes MySQL à exécuter pour retrouver votre base de données. Le --add-drop-table permet d'ajouter les instructions de suppression de tables, si elles existent.

Là, je vous ai donné pour ne sauvegarder qu'une seule base. Pour en sauvegarder plusieurs, il faut remplacer NOMBASE par --databases NOMBASE1 NOMBASE2 NOMBASE3.

Pour sauvegarder toutes les bases de données, il faut remplacer NOMBASE par --all-databases.

Bon avec tout ça, vous allez avoir toutes les requêtes qui vont défiler sur votre écran. Pas très pratique pour restaurer... Un simple pipe vers un fichier pour sauvegarder le tout et le tour est joué :

mysqldump --user=LOGIN --password=PASSE --add-drop-table NOMBASE > FICHIER.sql

Enfin, pour restaurer, vous pouvez utiliser la technique que je vous ai déjà donné pour les grosses requêtes MySQL.

Validation W3C et JavaScript

Je me prenais la tête pour faire passer la validation W3C en XHTML 1.0 Transitional d'une page contenant un formulaire et ses vérifications javascript.

J'avais des erreurs dans mon javascript, sur cette ligne :

for (var i=0;i

Une simple boucle for en somme. La validation me disait que l'attribut length n'existait pas et que je n'avais pas le droit d'utiliser de ; à cet endroit.

En réfléchissant, j'ai compris qu'il m'interprétait mon comme un début de balise.

Donc, la solution pour pallier à ça est toute simple : il suffit d'inverser le test ! Ma boucle devient donc :

for (var i=0;champ.length>i;i++) {

Super simple, mais tellement pratique !

PHP/MySQL : Faire une pagination sur un tri aléatoire

J'ai été confronté tout à l'heure à un problème simple, mais qui peut poser problème : On vous demande de lister les éléments d'une table MySQL sur une page, et d'en faire une pagination. Tout ce qu'il y a de plus normal. Pour faire ça, vous allez jouer sur les LIMIT de votre requète.

Exemple :

SELECT * FROM utilisateur LIMIT 20,10

Où on afficherai la seconde page des utilisateurs, avec 10 affichages.

Maintenant, imagninez qu'on veuille trier cette requête selon les nom des utilisateurs. Il suffirait de faire :

SELECT * FROM utilisateur LIMIT 20,10 ORDER BY nom ASC

Bon, jusque là, pas de problème particulier.

Maintenant vous ne voulez pas un affichage trié par nom, mais aléatoire. Intuitivement, on ferait simplement :

SELECT * FROM utilisateur LIMIT 20,10 ORDER BY RAND()

Ce qui n'est pas totalement faux. Le problème avec cette solution, c'est que lorsque vous allez changer de page, le tri va changer, et il sera donc impossible aux visiteurs d'afficher tous les noms, ce sera complètement cahotique.

La solution consiste à générer un nombre aléatoire en PHP, à l'enregistrer en session, et à le passer à la requête MySQL, dans les parenthèses du RAND, et le tour est joué. Ainsi le nombre alétoire généré sera toujours le même pour la session en cours, et on se retrouver avec le même tri sur toutes les pages.

Le code pour générer et enregistrer le nombre aléatoire en PHP :

$rand = $_SESSION['rand'];
if (empty($rand)) {
srand((float)microtime()*1000000);
$rand = "0.".rand();
$_SESSION['rand'] = $rand;
}

Bien sûr, il faudra que la session soit démarrer avec session_start() plus haut et qu'aucun header n'ai déjà été envoyé (ou bien utiliser ob_start())

Enfin, la requête MySQL devient :

SELECT * FROM utilisateur LIMIT 20,10 ORDER BY RAND($rand)

Et voilà, vous avez une belle pagination avec un tri aléatoire.

English Version of this post