nyroBlog
Bannière NyroBlog, par DëuG
Image par DëuG - ?

Catégorie : Ailleurs


Réinventer le calendrier

Nous l'avons tous déjà remarqué : calculer des dates au fil des ans et difficile. Il faut jouer avec les années bisextiles, les semaines de 7 jours, les mois avec des nombres de jours différents, etc...

Partant de cette observation, j'ai commencé à me renseigné sur la notion de temps, et plus précisément de la mesure qui en a été fait par les hommes.

Dans la majeure partie du monde, nous utilisons le calendrier grégorien : mis en place en 1582, il se base sur le Soleil et la rotation de la Terre autour de celui-ci pour définir l'année et le jour. Dès cette époque, ce calendrier incluait le 29 février une année sur 4 pour obtenir une année de 365,25 jours.

Or, la Terre tourne autour du soleil en 365,24219 jours. Il y a donc un léger décalage, qui se rattrape aux années millésimes en n'ajoutant pas le 29 février. Et comme les jours de la semaine ne tombent jamais en même temps d'une année sur l'autre, cela devient compliqué pour savoir quel jour était le 2 mars 1954 ? De plus, ce calendrier est très marqué par la culture chrétienne.

Et puis on doit aussi éditer de nouveaux calendriers chaque année, repensé les jours fériés et ponts chaque année, etc...

Voilà pour ce qui est des problèmes que l'ont peu évoqué de notre calendrier actuel. Étudions brièvement les autres calendriers qui ont existé ou existent encore.

Le premier et sans doute le plus important à noter ici est le calendrier Maya. Ce calendrier découpe le temps qui passe en tout un tas d'unités selon la longueur du temps. Chose étonnante pour ce calendrier, il s'arrête le 21 décembre 2012. Différentes explications ont été envisagés pour cela, mais je n'entrerai pas dans les détails ici.

Un autre calendrier que l'on peut indiquer est le calendrier républicain qui a été crée pendant la révolution française. Dans la même idée de se séparer des références à la royauté comme le coude, le pied, etc..., il a été mis en place pour être une unité de temps à base 10, avec des semaines de 10 jours, des mois de 30 jours, etc... Il n'a été utilisé que quelques années après la révolution, puis passé aux oubliettes, sans doute à cause des semaines trop longues...

Enfin, le calendrier musulman est basé sur la Lune est ses phases. C'est pourquoi il y a un décalage avec le calendrier grégorien.

Oui, et alors ?

Alors un jour, je me suis demandé s'il ne serait pas possible de créer un nouveau calendrier que l'on pourrait utiliser et mettre en place simplement. Le but de calendrier et de cette nouvelle échelle de temps serait de proposer des jours fixes au fil des ans sans avoir à recourir à un jour supplémentaire. Ceci implique donc que la notion de jour devra être modifié pour fonctionner. Donc la notion d'heure et de minutes aussi.

Mais comme la seconde est l'unité scientifique de temps actuel, ce calendrier gardera la correspondance avec les secondes actuelles. Ce qui simplifiera d'ailleurs les changements informatiques, puisque le temps est exprimé en secondes, avant d'être converti dans une date lisible par l'être humain. L'année sera aussi conservé : elle est déterminé par le temps que met la Terre pour tourner autour du soleil. Les semaines devront toujours être de 7 jours pour ne pas changer encore plus les habitudes.

Passons à la construction de ce calendrier.

nTime

Pour les unités, j'ai simplement décider de prendre le nom actuelles et d'y préfixer la lettre n.

Nous avons 365 nJours à placer. On peut remarquer que 365 = 52 * 7 + 1. On peut donc partir du principe que nous aurons 52 nSemaines + 1 nJour.

52 = 4 * 13 : mettons donc en place 13 nMois de 4nSemaines chacun, soit 28 nJours.

De cette façon, le calendrier alors obtenu est très strict, et chaque nème nJour du mème nMois tombera toujours le xème même jour de la semaine.

Pour ce qui est des unités dans la journée, pourquoi ne pas en profiter pour découper la journée en 10 nHeures, et chaque nHeure en 100 nMinutes ? Je n'ai pas encore fais les calculs de conversion, car j'aurai besoin pour ça de connaître le nombre de secondes très précis qu'il y a dans une année, année au sens astronomique du terme. N'oublions pas que 1 seconde = 1 nSeconde.

Il est à noté que ce changement d'échelle pour les heures et minutes impliquera un léger problème pour la conversion des dates grégoriennes vers une date de ce nouveau calendrier. En effet, les minutes aux alentours de minuit seront parfois le jour équivalent précédent, parfois pas. Et cela dépendra de l'écart avec le soleil, et donc des années bissextiles... Encore une fois, lorsque des calculs plus poussés seront effectués, les réponses seront claires et simples.

Reste encore à définir la correspondance de ce calendrier et sa mise en place. Comme le 21 décembre 2012 semblre être une date charnière pour tout un tas de raison, je propose d'utiliser cette date comme étant le 1er jour de ce nouveau calendrier. Ce qui impliquera que le 1er nJour de l'année sera aussi le début de l'hiver, au plus scientifiquement parlant, le jour du solstice d'hiver, date à partir de laquelle les jours commencent à rallonger (dans l'hémisphère nord).

J'ai mis en place une page web représentant ce calendrier, avec la correspondance des dates.

Cela implique d'autres choses assez sympathique pour les autres saisons :

  • Le printemps serait le 7ème nJour du 4ème nMois, qui serait alors l'équivalent du dimanche.
  • L'été serait le 14ème nJour du 7ème nMois, toujours un dimanche.
  • L'automne serait le 21ème nJour du 10ème nMois, encore une fois un dimanche.

Et si on regarde sur le calendrier, ces dates sont alignés dans l'oblique du calendrier.

Voilà ce qu'il en est pour la partie théorique de ce calendrier. Vous aurez sûrement pensez que je suis complètement fou d'avoir penser ne serait-ce qu'un instant à une telle folie, mais pourquoi pas ?

Après tout, la plupart des inventeurs étaient pris pour des fous à leur époques car il ne pensait pas avec le même paradigme que leurs semblables.

Et vous, que pensez-vous de cette idée ?

Vimeo Party

Sometimes we don't want turn on the TV. We just want something else, another media. For that, Internet is great.

And when we want entertainement, we're going to youtube, daylimotion and we're letting us flow around the related videos.

But sometimes, we want still something else. Some video less OMG lol wtf. More artistic. More poetic maybe. For that, we can browse to vimeo. No need to search for a long time, the only video in the homepage are a real gold mine. I don't know if the HD make a lot, but these videos transport more emotion than the other videos we used to see.

Small selection of my vimeo session of this evenning (To watch the video in HD, you have to go to the vimeo page by using the corresponding link):


First an interssant effect and well done:


irregular flow from 4khz on Vimeo.

Then an other great idea:


tides and memories from Blake Whitman on Vimeo.

Let's change of register with a weird guy we're following in his parties (at Los Angeles if I saw good)


DGENERATE NATION - Skate With Me from DGENETICS on Vimeo.

Calmer with some classic music and a video format very atypic, which is fitting exactly with the need:


NACHTMUSIK from IK on Vimeo.

Shifting the scene and the music, direction South Africa:


Khula Happy Singers St. Lucia from Jan van der Meer on Vimeo.

Overall I really liked this video:


Episode Six: 64 Days - Part 1 from mike ambs on Vimeo.

A little look at project Pedal to watch the other episodes could be a good idea. 

 

Where did all these creative people express themselves before the sharing video website?..

Version française de ce billet

Vimeo partie

Il y a des fois où l'on pas envie d'allumer la télé. On a envie d'autre chose, d'un autre média. Pour ça, internet est très bien.

Et quand on veut du divertissement, on se dirige vers youtube, daylimotion et on se laisse porter au grès des vidéos liées.

Mais parfois, on veut autre chose. Des vidéos moins kikoo lol mdr. Un peu plus artistique. Plus poétique peut-être. Pour ça, on se tourne vers vimeo. Pas besoin de chercher bien longtemps, les seules vidéos en page d'accueil sont une vrai mine d'or. Je ne sais pas si la HD y est pour beaucoup, mais ces vidéos transportent beaucoup plus d'émotions que les autres vidéos qu'on a l'habitude de voir.

Petite sélection de ma séance vimeo de ce soir (Pour voir les vidéos en HD, vous devrez vous rendre sur vimeo en cliquant sur les liens correspondant) :


Tout d'abord un effet intéressant et bien réalisé :


irregular flow from 4khz on Vimeo.

Puis une autre idée sympathique :


tides and memories from Blake Whitman on Vimeo.

Puis changement de registre avec un drôle de bonhomme que l'on suit dans ses soirées (à Los Angeles si j'ai bien vu)


DGENERATE NATION - Skate With Me from DGENETICS on Vimeo.

Puis plus calme avec du classique et un format de vidéo très atypique, mais qui correspond tout à fait au besoin :


NACHTMUSIK from IK on Vimeo.

Changement de décor et de musique, direction l'Afrique du Sud :


Khula Happy Singers St. Lucia from Jan van der Meer on Vimeo.

Mais j'ai eu un group coup de coeur pour cette vidéo :


Episode Six: 64 Days - Part 1 from mike ambs on Vimeo.

Un petit tour sur project Pedal pour voir les autres épisodes ne vous fera pas de mal. 

 

A se demander où s'exprimait tous ces créatifs avant les sites de partage de vidéo...

English Version of this post

Elf Yourself, le retour

Souvenez-vous, l'an dernier pour les fêtes de fin d'année, Office Max avait mis en ligne un petit site viral pour se elfiser.

Ils ont remis le couvert cette année, avec la possibilité d'intégrer 4 photos différentes et de les voir danser en même temps. Ils ont la bonne idée de ne pas les synchroniser parfaitement, ce qui donne encore un petit plus.

Elf Yourself, le retour

Le mien est par ici (4 photos de moi, c'est peut-être un peu égocentrique, mais je n'avais que ça sous la main...).

Ne manque qu'une seule option : l'animation exportable sur blog. Avec cette option, il ferait un vrai carton ! Peut-être l'an prochain...

Comme l'an dernier, n'hésitez pas à mettre le lien des vôtres dans les commentaires !

142 857

Mais quel est ce tritre de billet si étrange ?

142 857 ? Mais que signifie ces chiffres ? Est-ce un truc dans le genre du nombre 23 (que je vous conseille) ?

Hé bien non, pas vraiment. En fait, je connais cette suite de chiffre depuis la 4ème où ma prof de Maths, Madame Chaîne, m'en a parlé brievement en me disant ces quelques mots :

On retrouve ces chiffres à beaucoup d'endroits, surtout dans les divisions par 7.

1/7 = 0, 142857 142857 142857 ...

Et puis ce soir, en consultant mes statistiques, je vois que j'ai reçu une visite depuis cette page où on cite mon billet où j'avais mis la vidéo pour faire des multiplications à la main simplement et rapidement. Ce forum est celui d'un groupe de lecteurs de Bernard Weber, connu pour sa trilogie des fourmis.

Bon c'est bien beau tout ça, mais ce chiffre alors, 142857 ?
Hé bien en lisant le fil du message, dans le 1er message :

Encore une enigme des maths ! un peu comme celle dévoilée par BW (142 847)

Ne comprenant pas tout de suite qui est ce BW (il s'agit en fait de Bernard Weber), je cherche sur le forum un post relatant ce nombre. Je le trouve facilement et là, je suis fasciné !
Ces gens là sont complétement dingue des nombres et cherchent des significations dans tous les sens pour un stupide nombre (qui n'est pas si stupide que ça) et en trouvent ! Des suites arithmétiques au chiffre Pi, il le mettent à toutes les sauces...
Et puis on évoque une secte. Chose peu étonnante, les chiffres font toujours l'objet de fascination (13, 7, 23, 31, 49, et que sais-je encore).

Et je me dis, mais si ce chiffre est si magique, qu'est-ce qui se passe si je le tape dans le grand Google ? Est-ce que quelque chose de secret et fabuleux va se passer ?
Légère déception, le 1er lien pointe vers un article de Wikipédia dédié entièrement à ce nombre.

Je le lis et deux réflexions me viennent :

  • Où vont-ils chercher tout ça ?
  • Y'en a d'autres ?

La première n'a pas de réponse, et n'en attendait pas forcément, mais pour la seconde, voici une réponse, sur Wikipédia toujours.

Pas de conclusion, ni de finalité pour ce billet.
C'était juste un rapport d'expérience que je voulais vous faire partager.
Et aussi pour apparaître dans les résultats de Google avec ce fameux nombre, mais chut, il ne faut pas le dire...